Actions | Projet

ARBORETUM DES GRANDES BRUYÈRES : 40 ans de passion, et l’avenir pour perspective…

Il y a quarante ans, Brigitte et Bernard de la Rochefoucauld créaient l’un des premiers arboretums paysagers français. La pérennité de ce lieu, emblématique de la lutte pour la biodiversité, se pose aujourd’hui avec plus d’acuité que jamais.

4 années sur 40 ans en photos
  • 1973. Convaincus de la nécessité de préserver la biodiversité forestière et d’y associer le public, Brigitte et Bernard de la Rochefoucauld se lancent dans une folle aventure : transformer plusieurs hectares de ronces et de broussailles, au coeur de la Forêt d’Orléans, à Ingrannes, en conservatoire botanique contemporain.
  • 2014. Après quarante ans d’enrichissements botaniques, l’Arboretum des Grandes Bruyères possède plusieurs collections nationales riches de centaines de spécimens d’arbres rares ou disparus dans leur milieu naturel. Reconnu internationalement, il fédère autour de son action, au sein d’Arboretums de France, d’autres arboretums français qui, comme lui, agissent pour la valorisation du patrimoine végétal et la transmission de celui-ci aux générations futures. Il est aujourd’hui la propriété d’Arboretums de France, après que ses fondateurs lui en ont fait don.

Assurer la pérennité de l’œuvre entreprise

Aidés de deux jardiniers et de quelques bénévoles, Brigitte et Bernard de la Rochefoucauld n’ont jamais cessé de travailler au cœur même de l’arboretum, recherchant de nouveaux sujets, dessinant les espaces d’accueil des collections, établissant les inventaires botaniques, entretenant des contact professionnels en France et à l’étranger, et payant quotidiennement de leur personne pour aménager, entretenir, valoriser les plus de douze hectares des Grandes Bruyères. Un travail de titan, à plein temps, qui ne souffre aucun relâchement et mobilise chaque instant. Mais la poursuite de cette œuvre et son inscription dans les décennies qui viennent, imposent que des concours nouveaux viennent accompagner, pour mieux les relayer dans le futur, les missions qu’assurent aujourd’hui les fondateurs. Des professionnels, demain, auront la charge de ces tâches aujourd’hui assumées bénévolement. Et notre fonds de dotation doit s’y préparer. Il en va de la pérennité de l’arboretum et de ses missions !

LE PROJET SOUTENU

C’est l’objet de l’appel à dons que nous vous adressons aujourd’hui. En répondant à cet appel par des dons réguliers inscrits dans la durée, par des legs ou des donations, vous nous donnerez les moyens de faire face aux défis que nous lance l’avenir.