Actions | Projet

A l’Arboretum des Grandes Bruyères bienvenue en Asie !

Pagode

Après plus d’un an de travaux, l’arboretum asiatique des Grandes Bruyères, à Ingrannes, propose un hectare supplémentaire dédié à la flore asiatique, dont de nombreux conifères rares. Un véritable enrichissement botanique et paysager !

Il fallait à l’arboretum asiatique un écrin digne des très nombreuses espèces de magnolias, chênes et surtout conifères patiemment rassemblées, élevées en pépinière puis acclimatées par l’Arboretum des Grandes Bruyères. Et cela devait passer par un réaménagement et un agrandissement de l’espace dédié à l’Asie. C’est aujourd’hui chose faite, après des mois de travaux d’abattage, de dessouchage, la création de nouveaux volumes, le creusement d’un bassin, le percement d’allées, la construction d’un pavillon, des déplacements d’arbres et de nouvelles plantations sur un hectare de friche forestière en lisière sud des Grandes Bruyères.

Un conservatoire d’espèces menacées

Installation de l'arboretum asiatique

De nombreuses espèces ont été plantées au sein du nouvel espace, en particulier de très nombreux conifères issus des pépinières de l’Arboretum et qui vont pourvoir grandir en conditions naturelles. Originaires de Chine, de Corée, du Japon, très rares voire susceptibles de disparition dans leur habitat naturel, ces arbres constituent un enrichissement majeur de la collection nationale classée de conifères des Grandes Bruyères, véritable conservatoire pour ces espèces menacées.

Irrigation, plantations nouvelles

Si l’essentiel de l’aménagement – qui porte la surface de l’Arboretum à 14 hectares – est aujourd’hui achevé, deux “chantiers” demeurent pour offrir au nouvel espace les conditions de sa pérennité. La constitution d’un réseau d’irrigation est le premier d’entre eux, avec des travaux fort coûteux, surtout en contexte forestier. La poursuite des plantations, avec des centaines de nouveaux spécimens, est un autre défi pour conférer à cette extension un intérêt botanique et scientifique conforme aux ambitions et aux missions de l’Arboretum.

Vous pouvez nous y aider !

LE PROJET SOUTENU

Parrainez un conifère rare pour 150 € !

Devenez parrain d’un conifère en y associant votre nom ou celui d’une personne qui vous est chère. Vous contribuerez ainsi, au sein de l’arboretum asiatique, à l’enrichissement de la Collection nationale classée. Le coût d’implantation de chaque nouvel arbre est de l’ordre de 150 €. Grâce à un tel don, vous permettez à l’Arboretum des Grandes Bruyères d’acquérir, de planter et d’élever un de ces conifères rares ou menacés. Chaque nouveau spécimen planté est précisément identifié. Vous recevez un certificat de parrainage et, ainsi que le font de nombreux parrains, vous pouvez venir visiter “votre” arbre au sein de l’Arboretum.

Si je parraine un conifère en versant 150 € à Arboretums de France, ce don ne me coûtera que 51 € (grâce à 66 % de déduction fiscale).