Actus | Info

L’Arboretum des Grandes Bruyères a 40 ans !

Créé en 1973 à Ingrannes, au coeur de la Forêt d’Orléans, l’Arboretum des Grandes Bruyères est le fruit d’une aventure humaine et botanique exceptionnelle. Aujourd’hui internationalement reconnu, ce conservatoire de la biodiversité parmi les plus dynamiques de notre pays est le fer de lance d’Arboretums de France, dédié à la protection du patrimoine végétal et au soutien des arboretums.

Sur ce qui n’était, à l’origine, qu’une friche forestière du massif d’Ingrannes, en Forêt d’Orléans, Brigitte et Bernard de La Rochefoucauld ont patiemment élaboré un exemple remarquable d’arboretum contemporain. Fort de quarante ans de travaux paysagers et d’enrichissements botaniques, et avec une expérience unique d’arboretum écologique classé en réserve volontaire, l’Arboretum des Grandes Bruyères fédère aujourd’hui autour de son action, au sein d’Arboretums de France, d’autres arboretums français agissant pour la valorisation du patrimoine végétal et la transmission de celui-ci aux générations futures.

Grand chêne du parc sous la neige

Des collections labellisées

L’Arboretum des Grandes Bruyères, avec plus de 3 000 espèces et variétés arbustives du monde entier, est un conservatoire botanique d’espèces rares. Il possède quatre Collections nationales reconnues par le Conservatoire des collections végétales spécialisées (CCVS) : les magnolias, les cornouillers chinois, les cornouillers américains et les chênes. D’autres collections remarquables peuvent y être découvertes : les éricacées (les “Grandes Bruyères” – plus de 500 espèces et variétés), les roses anciennes (plus de 800 variétés), une collection de conifères (dont le classement est visé, voir le projet), des stewartias… et un grand nombre d’arbres et arbustes des climats tempérés des hémisphères Nord et Sud. Reconnu par le Guide du patrimoine botanique en France comme l’un des cinq conservatoires majeurs de la région Centre, il est depuis 2004 classé “Jardin remarquable” par le ministère de la Culture et de la Communication. L’arboretum possède également depuis 2009, avec six autres arboretums français, un “Agrément d’intérêt botanique” délivré par l’Association des parcs botaniques de France.

Conservation, diffusion et pédagogie

Les collections de l’arboretum sont régulièrement exploitées pour être diffusées. Des arbres et arbustes peu connus ou en voie de disparition ont ainsi été préservés et définitivement sauvés. Les Grandes Bruyères sont un lieu d’enseignement pour les écoles d’Horticulture dans les domaines de la dendrologie et de la botanique, et un cadre pédagogique, lieu d’observation, d’expérimentation et de diffusion pour le public et les professionnels, régulièrement visité par des spécialistes du monde entier. C’est également un but de promenade, de détente et d’initiation pour tous. Sa légitimité lui permet enfin de véritablement “porter la parole” d’Arboretums de France, dont il est la propriété et le véritable “navire amiral”, au service du développement et du rayonnement des arboretums de France. A l’heure des 40 ans des Grandes Bruyères, les milliers de donateurs qui, au fil des décennies, ont contribué à son enrichissement, peuvent être fiers du chemin parcouru !