Actus | Info

Agir, à toutes les échelles

Bernard de La Rochefoucauld

195 pays sont actuellement réunis à Paris. Vingt-deux ans après le Sommet de la Terre (Rio, 1992), les dirigeants du monde se penchent sur l’avenir de la Planète et ce qui pourrait l’affecter profondément : le changement climatique. La réalité du phénomène et ses conséquences déjà visibles ne sont hélas pas une découverte. Mais ce qui est nouveau dans cette 21e “Conférence des parties” (COP 21), c’est son objectif : aboutir à un accord “universel et contraignant” afin de maintenir la hausse des températures en-dessous de 2°C d’ici la fin du siècle.

La nécessité d’une action internationale ne fait aucun doute. Mais au-delà des résultats que devraient “mécaniquement” engendrer les décisions prises, la lutte contre le réchauffement climatique doit être l’affaire de tous. Celle des instances qui, comme Arboretums de France, constatent chaque jour les effets du réchauffement sur la nature. Celle des citoyens qui, dans leur vie professionnelle et familiale, possèdent tous des leviers d’action. Et jusqu’aux enfants qui, demain, subiront l’effet d’un changement climatique que nous aurons su, ou non, limiter. Eux-aussi peuvent et doivent être des acteurs impliqués.

Sur l’initiative de Radio France, 1 000 collégiens viennent de rédiger “Des solutions pour ma planète”. Ce livre blanc fourmille d’idées touchantes, parfois attendrissantes, mais toujours réalistes ! Ils suggèrent ainsi d’installer une ruche dans chaque collège, afin d’aider les abeilles à maintenir la biodiversité ; d’y planter des arbres fruitiers, qui capteront du CO2 ; de valoriser les déchets de cantine pour faire du compost. Un collège de Guadeloupe propose même de créer une usine de transformation des sargasses, algues qui s’échouent massivement sur les plages antillaises, pour les transformer en plastique naturel !

Ces enfants sont l’avenir de la terre. La terre que nous leur laisserons sera leur avenir !

Bernard de La Rochefoucauld Fondateur d’Arboretums de France