Actus | Info

De nouveaux conifères rares en “Asie”

Conifères rares en Asie à l'Arboretum des Grandes Bruyères

Originaires de Chine, du Japon, de Corée, de nombreuses espèces de conifères rares ou menacées, pour certaines élevées dans notre pépinière, vont enrichir l’arboretum asiatique des Grandes Bruyères. Nous vous en présentons quelques-unes ci-dessous.

Carrierea calycina

Originaire de Chine (provinces de Guangxi, Guizhou, Hubei, Hunan, Sichuan, Yunnan) entre 1 300 et 1 600 m d’altitude, cet arbuste ou petit arbre est très rare en arboretums. Peu fréquent dans son aire naturelle, il est menacé par les déforestations. Son feuillage est luisant et ses jeunes poussées sont rouge-orangé. Sa floraison est remarquable, sous forme de candélabre pendant porteur de pétales blanc crème.

Pterocarya hupehensis

Cet arbre est originaire du centre de la Chine (sud du Shaanxi, ouest du Sichuan, Guizhou et ouest du Hupei) entre 700 et 2 000 m d’altitude. Il a été découvert en 1888 puis introduit en Angleterre par Wilson en 1901. Il est rare en culture en dehors de la Chine, où il persiste le long des cours d’eau sous forme de petites populations.

Sinojackia xylocarpa

(statut IUCN* vulnérable)
Ce magnifique arbuste possède une floraison blanche en grappes au printemps. Les fruits sont de curieuses toupies pédonculées. C’est un arbuste très rare dans la nature.

Abies veitchii

Ce sapin est originaire du Japon sur l’île d’Honshu, entre 1 600 et 1 900 m. Il se caractérise par des aiguilles longues de 1 à 2,5 cm, blanc crayeux au revers produisant de petits cônes bleu violacés avant maturité.

Heptacodium miconioides

(statut IUCN vulnérable)
Arbuste de la famille des Caprifoliacées auxquels appartiennent aussi les chèvrefeuilles, il se rencontre dans les montagnes de l’Est de la Chine (provinces d’Hubei, du Zhejiang et d’Anhui) entre 600 et 1 000 m d’altitude. Découvert en 1907, il a été diffusé en Europe à partir de 1981, suite à une expédition commanditée par l’Arnold arboretum. Ses fleurs apparaissent à l’automne et sont blanches et parfumées avec un calice rougeâtre qui va persister avec le fruit. Son écorce, remarquable, s’exfolie en longues lanières fibreuses blanc-beige.

Picea asperata var.notabilis

(statut IUCN menacé d’extinction)
Cette variété d’épicéa chinois, victime de l’exploitation forestière, compte moins de cinq populations, situées dans les montagnes de l’ouest de la Chine.

* IUCN : Union internationale pour la conservation de la nature, principale ONG mondiale consacrée à la cause de la conservation de la nature