Actus | Info

Connaître et agir

Bernard de La Rochefoucauld

2015 a marqué une réelle prise de conscience mondiale de la nécessité vitale de sauvegarder la nature et le climat, avec deux événements remarquables : la conférence des 150 nations à Paris en décembre et l’encyclique du Pape François sur la sauvegarde de la planète. Il nous coûte de reconnaître que le fonctionnement des écosystèmes naturels est exemplaire, tandis que le système industriel n’a pas su développer un tel équilibre et encombre la planète de ses déchets. L’homme, seul créateur de tant de progrès, se trouve confronté à cette très grave obligation : la sauvegarde de la nature. Chaque année disparaissent des milliers d’espèces végétales et animales que nous ne pourrons plus connaître.

Observons les pays anglo-saxons. En Angleterre, de nombreuses associations et fondations ont pour objet la sauvegarde des sites maritimes, des parcs botaniques et des arboretums. Des millions de donateurs soutiennent ces institutions privées, dont l’utilité publique est incontestable. En France ce rôle incombe à l’Etat. Le Conservatoire du littoral est un remarquable service public qui préserve des côtes maritimes. Il a également sauvé cinq parcs botaniques. Les ressources de l’Etat étant limitées face à la tâche à accomplir, le public peu à peu prend le relais. Il devient responsable de cette nature dont la bonne santé conditionne l’avenir de l’humanité. La croissance annuelle des dons est de l’ordre de 4 %. Bientôt, nous talonnerons les Britanniques. Mais les associations et fondations ayant cet objet sont peu nombreuses.

Tel est le rôle d’Arboretums de France, dont la finalité est la sauvegarde de notre patrimoine végétal et botanique, et des sites précieux qui le préservent. Soyons toujours plus nombreux à soutenir son action !

Bernard de La Rochefoucauld Fondateur d’Arboretums de France