Actus | Courrier

Courrier de Danielle Valentin aux donateurs - Décembre 2015

Donner fait du bien, aux autres comme à soi-même !

Chère Amie, Cher Ami d’Arboretums de France,

Le 30 novembre s’est ouverte à Paris la Conférence des Parties sur le Climat, plus connue sous le sigle de COP 21. Alors que l’écho des attentats qui ont ensanglanté la France est encore dans tous les esprits, les chefs d’Etat du monde entier ont choisi de se réunir malgré tout, pour relever ensemble un grand défi : celui du changement climatique et de ses conséquences, en particulier pour notre environnement.

L’enjeu de cette réunion est exceptionnel : limiter à 2° l’augmentation moyenne des températures sur la planète d’ici la fin du siècle, ce qui suppose d’adopter des mesures drastiques pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Engagés de longue date dans la préservation des espèces végétales et le respect de la nature, vous êtes, avec nous, bien conscients de l’importance capitale des décisions qui seront prises. Mais vous savez aussi que les traités internationaux et les lois qui en découleront ne permettront pas, à eux-seuls, d’atteindre les objectifs de protection de l’environnement que nous imposent les changements globaux.

Au-delà des réglementations, dont on ne peut pas tout attendre, l’engagement citoyen et son impact quotidien seront l’une des clés de la réussite de cette ambition !

Donner de soi, de son temps, de son argent, s’engager individuellement et collectivement pour que demain nos enfants et les enfants de nos enfants puissent durablement profiter des bienfaits multiples que nous offre la nature, c’est travailler en faveur de l’intérêt général. C’est aussi directement contribuer à son bien être personnel, ce qu’exprimait admirablement Montesquieu par la bouche d’Usbek dans “Les Lettres persanes”, en 1721 : “Toute leur attention était d’élever leurs enfants à la vertu (…) ; ils leur faisaient surtout sentir que l’intérêt des particuliers se trouve toujours dans l’intérêt commun.”

Faire LE bien, c’est ainsi et toujours SE faire du bien !

Le Docteur en économie Mickaël Mangot (“Heureux comme Crésus ? Leçons inattendues d’économie du bonheur” – éditions Eyrolles), s’appuyant sur différentes études scientifiques, a ainsi montré que le don est vecteur de bonheur dans le monde. Un constat aujourd’hui relayé par France Générosité, l’Union nationale des organismes faisant appel aux générosités, créée en 1998. Outre qu’ils sont primordiaux pour les associations et les fondations pour mettre en place leurs programmes d’intérêt général, les dons sont en effet bénéfiques pour le donateur.

Donner génère du plaisir : les dons stimulent des zones cérébrales intervenant dans la sensation de plaisir ressentie à la suite d’une récompense.

Donner fait ressentir des émotions positives : après avoir donné, on ressent un surcroît d’émotions positives, supérieur à ce que l’on éprouve lorsque l’on dépense pour soi-même.

Donner fait aimer sa vie : ceux qui donnent à des associations ou fondations sont en moyenne plus satisfaits de leur vie que ceux qui ne donnent pas.

Donner alimente un bien-être durable : donner contribue au bien-être psychologique en améliorant l’estime de soi, le sens de la vie, le sentiment de relation aux autres et celui d’avoir un impact sur les choses.

Cinq siècles avant Jésus-Christ, le sage népalais Siddhãrtha Gautama en avait déjà eu l’intuition fulgurante, en affirmant : “Le bonheur est né de l’altruisme et le malheur de l’égoïsme.”

Danielle Valentin - Déléguée générale

PS : Retournez dès aujourd’hui votre bulletin de don ou faites un don en ligne. Aidez-nous dans la durée par votre don régulier. Informez-vous sur les legs, donations et assurances-vie en notre faveur. Au nom de tous les arboretums qui travaillent chaque jour à sauver notre patrimoine botanique, encore mille fois merci !