Actus | Courrier

Courrier de Danielle Valentin aux donateurs - Novembre 2012

Un défi grandeur nature

Chère Amie, cher Ami d’Arboretums de France,

Ce sera son premier chantier. Et quel chantier ! Car je suis heureuse de vous l’annoncer : l’Arboretum des Grandes Bruyères à Ingrannes, dans le Loiret, accueille aujourd’hui un nouvel apprenti.

Grâce à votre concours, Adrien, dont nous vous parlions dans notre dernier numéro, vient d’entamer son cursus de bac professionnel sur trois ans aux Grandes Bruyères. C’est un vrai “challenge” qui l’attend ! Cette aventure passionnante va s’étaler sur plusieurs mois et lui permettre d’appréhender toutes les facettes de son futur métier. Il s’agit en effet de créer l’extension, sur un hectare, de l’exceptionnelle collection de magnolias de l’Arboretum. Pour ce jeune homme de 17 ans, c’est une formidable opportunité de créer de A à Z un nouvel espace paysager au service d’une prestigieuse collection !

Cette remarquable collection ne vous est pas inconnue. Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer ses 400 spécimens, issus de 26 espèces et 158 variétés, dont certains sont très rares ou disparus de la nature. Mais laissez-moi vous rappeler brièvement son histoire, qui est celle d’un véritable défi.

C’est sur les rives du Lac de Lugano, lors d’une visite chez un diplomate anglais botaniste amateur, Sir Peter Smithers, qu’est née il y a quarante ans l’idée d’implanter des magnolias en Forêt d’Orléans,et de contribuer ainsi à leur conservation. Défi, oui, car les magnolias, issus des forêts subtropicales humides de l’Himalaya et de l’est de la Chine, sont des arbres gourmands en nourriture et en eau, deux conditions que ne remplissent guère les massifs forestiers d’Ingrannes ! Le chemin fut long et semé d’embûches, ponctué de succès et d’échecs, mais le résultat est là : la collection des Grandes Bruyères est, avec celle du Jardin des Plantes de Nantes, l’une des deux collections françaises de magnolias classée Collection nationale par le Conservatoire des collections végétales spécialisées.

Le projet que nous vous proposons aujourd’hui est de concourir à une nouvelle mise en valeur de cette collection, redessinée et déployée sur un hectare supplémentaire. Le chantier est immense, car il va falloir, sur un espace de friche forestière, couper des arbres, déssoucher, élaguer, débroussailler, et puis apporter de la terre et du sable, créer des allées, des espaces fleuris ou engazonnés. Enfin suivra le temps de la plantation de ces splendides magnolias, aujourd’hui élevés en pépinière à l’Arboretum.

12 000 € sont nécessaires pour mener à bien cette ambition et, ce faisant, non seulement enrichir encore une collection exceptionnelle, mais renforcer sa vocation de conservation d’espèces et de large diffusion de celles-ci auprès des pépiniéristes du monde entier. 12 000 €, c’est le concours que nous sollicitons auprès de vous, en faisant de nouveau appel à votre générosité pour mener à bien ce beau projet. Même modeste, chaque don de votre part contribuera à la réussite de ce défi grandeur nature.

Danielle Valentin - Déléguée générale

PS : Retournez dès aujourd’hui votre bulletin de don ou faites un don en ligne. Aidez-nous dans la durée par votre don régulier. Informez-vous sur les legs, donations et assurances-vie en notre faveur. Au nom de tous les arboretums qui travaillent chaque jour à sauver notre patrimoine botanique, encore mille fois merci !