Actus | Info

Chamerolles et les Grandes Bruyères, un rapprochement “stratégique” !

Château de Chamerolles

Partageant un même territoire au coeur de la Forêt d’Orléans, le château de Chamerolles et l’Arboretum des Grandes Bruyères viennent de formaliser leur rapprochement. Objectif : mettre en place une synergie favorisant notamment la visite conjointe des deux sites.

C’est un autre volet du rôle des arboretums, souligné par le Comité scientifique dArboretums de France (cf. lettre n°11– Printemps 2013) : ils constituent un atout touristique pour leur territoire, étroitement lié à la valorisation de leurs collections et à la sensibilisation du public à leurs missions.

Le rapprochement entre le château de Chamerolles et l’Arboretum des Grandes Bruyères à Ingrannes va dans ce sens. En présentant une offre commune, sur un territoire commun (une douzaine de km seulement séparent les deux sites en Forêt d’Orléans), le Château-promenade des parfums, propriété du Département du Loiret, et les Grandes Bruyères, souhaitent renforcer mutuellement leur attractivité respective.

Des implications concrètes

Les deux sites ont ainsi décidé, dans un premier temps, d’assurer la promotion commune des deux entités. Le rapprochement passera ainsi par une formule de billetterie “croisée” : en clair, un billet acheté dans l’un ou l’autre site donnera automatiquement droit à une réduction pour la visite de l’autre. Mais d’autres réflexions sont en cours, notamment autour d’un événement annuel commun. Tout sera dévoilé en septembre !

C’est une excellente nouvelle pour l’Arboretum des Grandes Bruyères, qui trouve ainsi un nouveau vecteur de promotion, et les conditions favorables à une augmentation de sa fréquentation, indispensable pour faire connaître ses missions au grand-public.

Jardins du Château de Chamerolles

CHAMEROLLES : Un château et son jardin

Entièrement restauré pour accueillir un musée de la toilette et du parfum, le château de Chamerolles possède un beau parc arboré et un magnifique Jardin Renaissance reconstitué grâce à des archives anciennes.

Rebâti à partir de 1500, sur l’emplacement d’une forteresse médiévale, par Lancelot 1er du Lac, Chambellan de Louis XII, le château a souvent été remanié. Il sera gravement mis à mal au cours de l’occupation allemande en 1940, avant de faire l’objet d’une vaste restauration entre 1988 et 1992. Il a depuis lors été transformé en musée du parfum, en écho à la forte présence de l’industrie cosmétique dans le Loiret. Chamerolles propose un parcours muséal, la “Promenade des parfums”, véritable plongée dans le monde des fragrances, au fil du temps et de l’évolution des goûts, des modes de vie, des savoir-faire et des techniques, chaque siècle étant évoqué dans des salles au décor d’époque. On peut y découvrir de nombreuses pièces exceptionnelles : fourneau à réverbère, coffre d’aisance, baignoires, brûle-parfum, orgue à parfum et une collection rare de flacons signés par les plus grands verriers. Plusieurs animations y sont organisées chaque année, visites costumées, démonstrations à l’orgue à parfum, expositions.

Le jardin Renaissance

À l’abandon durant des siècles, le jardin Renaissance créé par Lancelot II du Lac après un voyage en Italie a été reconstitué grâce à des archives anciennes, notamment un dessin du XVIIIe siècle conservé aux Archives Nationales. Constitué de six parterres, cet ensemble exceptionnel renoue avec sa vocation originelle de jardin utilitaire, d’agrément et d’apparat.

  • LE PRÉAU : c’est un petit salon d’extérieur où il faisait bon converser, prendre un repas ou se reposer. Constitué d’espaces gazonnés et meublé de bancs de briques habillés d’herbe (pré haut).
  • LE “CARRÉ DE BRODERIES” : broderie de buis et de thym dessinant des motifs géométriques autour d’un obélisque de pierre, réalisé d’après un dessin de Jacques Androuet-du-Cerceau, fameux architecte du XVIe siècle.
  • LE “CARRÉ DES PLANTES RARES” : des plantes exotiques y voisinent avec des plantes odoriférantes autour d’un puits à margelle.
  • LE LABYRINTHE : planté d’ifs, le labyrinthe conduit le promeneur jusqu’à un hêtre central.
  • LES JARDINS POTAGERS : ces deux carrés bordés d’arbres et d’arbustes fruitiers recèlent légumes, condiments, aromates et plantes médicinales.

Le parc

Face à l’aile sud du château, s’ouvre le Parc, sur près de deux hectares. Cet espace paysagé a été entièrement redessiné pour l’agrément du visiteur. Il est parcouru d’allées sinueuses qui conduisent, entre buissons d’arbustes à fleurs et futaie, à un kiosque et au “miroir d’eau” où se reflète la demeure. On remarquera sur la façade un cadran solaire et sa table de lecture. Dans le prolongement de la visite du château et du jardin, le Parc de Chamerolles nous convie à une autre promenade et à la découverte d’autres couleurs.

  • Pour assurer le renouvellement de notre potentiel de donateurs,
  • Pour renforcer les liens qui unissent les arboretums du Loiret et les aider à être plus forts, ensemble, dans la réalisation de leurs missions,
  • Pour permettre à Arboretums de France Fonds de Dotation d’intérêt général, qu’engendre son soutien aux arboretums français,

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS

Faire un don à Arboretums de France, Fonds de Dotation d’intérêt général, c’est faire une bonne action tout en bénéficiant de l’abattement fiscal en vigueur.

Château de Chamerolles

CHÂTEAU DE CHAMEROLLES
45170 Chilleurs-aux-Bois
Tél : 02 38 39 84 66
Mail : chateau.chamerolles@loiret.fr

VISITES DU

  • 1er février au 31 mars et du 1er octobre au 31 décembre, de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h (fermé le mardi)
  • 1er avril au 30 juin et du 1er au 30 septembre, de 10 h à 18 h (fermé le mardi)
  • du 1er juillet au 31 août, de 10 h à 18 h Le château est fermé le 25 décembre et en janvier