Actus | Info

Sauvegarder l’ADN végétal !

Bernard de La Rochefoucauld

Il y a quelques mois, la revue scientifique “Nature” publiait les résultats d’une étude internationale très alarmante consacrée à 220 espèces d’arbres de 80 régions du monde aux climats variés. Selon les scientifiques, les deux-tiers des arbres sur la planète, en manque d’eau, seraient menacés de dépérissement. En cause, le réchauffement climatique et l’extension des périodes de sécheresse. En matière de menaces sur la biodiversité, il n’est guère de jour qui n’apporte son lot de mauvaises nouvelles, en une longue litanie d’espèces menacées ou disparues, dont on sait qu’elles demeureront irremplaçables.

Le pessimisme est-il de mise ? Peut-être pas. Car une prise de conscience progressive semble se faire jour. Il est frappant de constater ainsi, en France et en Europe, l’intérêt grandissant des citoyens pour la nature, la botanique, les jardins, et le “grand retour” des arbres dans les préoccupations quotidiennes. A plus grande échelle, l’exemple de la Chine, hier si peu sensible aux préoccupations écologiques et qui veille aujourd’hui jalousement sur son patrimoine génétique, cet “ADN végétal” en particulier arboricole, est très encourageant.

Mais tout ou presque reste à faire, car nous avons beaucoup trop tardé. Bien sûr, nos arboretums n’ont pas attendu les récentes alarmes des institutions internationales pour commencer à agir, à sauver ce qui pouvait l’être, à alerter publics et autorités. Nous avons agi et continuerons de le faire car il y a urgence vitale. Mais nous aurons besoin de relais, d’accompagnement, d’aide, de soutien, que seuls des citoyens conscients des enjeux pourront nous apporter. Amis donateurs, vous êtes de ceux-ci. Mais il vous – nous – appartient de multiplier nos rangs !

Bernard de La Rochefoucauld Fondateur d’Arboretums de France