Actus | Info

Un inquiétant désengagement

Bernard de La Rochefoucauld

Jamais l’humanité n’avait eu conscience, autant qu’aujourd’hui, de la nécessité de préserver sont environnement. Il n’est plus de “Sommet de la Terre”, “Grenelle de l’environnement” ou “Journée mondiale de l’eau” où l’on ne rappelle le devoir impérieux de mettre un terme à la destruction de la nature et à la disparition des espèces qui en est corollaire.

Jamais on n’avait eu, autant qu’aujourd’hui, les moyens de voir, de savoir et de comprendre les risques que les dégâts causés à la planète – et les catastrophes naturelles amplifiées par le changement climatique – font courir à notre propre espèce.

Jamais pourtant, au cours de ces dernières années, le désengagement financier des acteurs publics vis à vis de la cause de la nature n’avait été aussi inquiétant. En cette période de crise économique, nombre de collectivités locales réduisent, voire suppriment leurs subventions. C’est une évidence : seule la générosité publique pourra prendre le relais, à l’image des pays anglo-saxons où les causes d’intérêt général recueillent quatre fois plus de dons qu’en France. Pour “Arboretums de France”, la progression des dons est aujourd’hui une question vitale. Outre une extension de notre socle de donateurs – à laquelle chacun d’entre vous peut nous aider –, nous avons souhaité faciliter les conditions de ces dons, et réduire les frais qui les accompagnent. Nous avons mis en place, sur notre site internet une formule de dons en ligne, sécurisés, rapides, et d’un traitement plus économique. Adoptez cette formule si vous en avez la possibilité.

Parlez de nous autour de vous. La cause que nous défendons a, plus que jamais, besoin d’une mobilisation très large !

Bernard de La Rochefoucauld